François Bel
François Bel Réalisateur de Films Animaliers

François Bel

 Réalisateur de films animaliers

François Bel Réalisateur de Films Animaliers

« J’ai voulu devenir cinéaste animalier pour créer ma vie et ne pas avoir à la subir, par souci de liberté et par passion de la nature. Les grands espaces sont sujets de rêve, invitent à la réflexion et à la compréhension du monde, des relations entre chacun de nous. Je ne me considère pas comme un explorateur au vrai sens du terme, mais explorateur dans mon propre rapport à la nature, à la vie. »

François Bel

Un pionnier du film sur la nature

et le monde animal

François Bel, réalisateur

François Bel est né en 1931 à Lons-le-Saunier dans le Jura, il est décédé à Paris en janvier 2007.


Dès 1955, il réalise plusieurs films sur la faune du Gabon, de la République centrafricaine et, en collaboration avec le Museum d'Histoire Naturelle, de nombreux films sur les animaux, dont le court métrage Les Animaux d’Alsace.


En 1957, il réalise plusieurs films publicitaires et industriels lui permettant parallèlement, avec Gérard Vienne, d’élaborer et mettre au point un matériel technique spécial, 35mm couleur, pour les prises de vue de nature.

Ils réalisent alors ensemble plusieurs films courts animaliers.


En 1963, ils fondent la société de production « Les Cinéastes Animaliers Associés » et, en 1970, ils réalisent Le Territoire des Autres sur la faune sauvage en Europe, avec Michel Fano pour la partition sonore (Grand Prix de la Commission Supérieure Technique du Cinéma au Festival de Cannes, Grand Prix de l'Académie du Cinéma Français. 


Il est sélectionné par la France pour les Oscar en 1971 et pour le congrès international du World Wildlife Fund à Londres…)


En 1976, il réalise, toujours avec Gérard Vienne, La Griffe et la Dent, le premier long-métrage a être tourné en grande partie de nuit sur la chasse des grands fauves dans l’Est africain (Grand Prix de la Commission Supérieure Technique du Cinéma au Festival de Cannes, Décibel d’or pour la meilleure bande sonore des films de l'année, sélectionné par la France pour les Oscar, Nomination Meilleur Son au Césars en 1977...)


Entre 1980 à 1993, il réalise L’Arche et les Déluges, film de fiction naturaliste au sens le plus large du terme, organisé autour d'un des principes de vie les plus essentiels : l'eau. Gabriel Yared en composera la musique.


En juillet 2002, il est nommé par le ministre de la Culture et de la communication, Officier de l’Ordre des Arts et des lettres.

“ C’est bien sûr mon regard et c’est ce que j’ai voulu révéler, donner au spectateur. ”

François Bel

François Bel s'est forgé une réputation de naturaliste singulier bouleversant les lois du genre, l'homme propose un cinéma animalier fondé sur une nouvelle perception de l'univers, à des années-lumière du documentaire didactique et des fictions anthropomorphiques. Avec lui, pas de commentaire pédagogique, pas de chemin balisé. Ses images, un mélange de douceur et de rudesse, nous projettent aux quatre coins du monde, elles nous parlent sans manière d'eau, de lumière et de vents, de rencontres animales, de lune et de silences.

C'est un chasseur d'images, écologiste et poète, animalement intelligent, qui se méfie des mots. Depuis des lunes, il trace sa route, caméra au poing, des pôles glacés aux plateaux africains. La démarche est solide, le visage buriné, les sens à fleur de peau. Un cinéaste de la nature, provocateur, à la fois physique et mystique.

François Bel Réalisateur de Films Animaliers

« J’estime qu'il est important d'essayer d'acquérir une certaine sagesse individuelle tout au long de sa vie par respect pour soi-même et autrui.

On me demande souvent si je suis plus heureux au contact des animaux que des hommes, si je n'ai pas tendance à fuir la civilisation. Disons que j'aime les hommes en tant qu'individus et non en tant que société. Ce qui m'intéresse chez l'homme, c'est sa passion à créer, à s'interroger, à accéder au monde de multiples façons. Par l'art ou les mythologies.

Le monde, le temps, les hommes, les animaux, tout est un tout. C'est ce à quoi  j'aspire dans ma quête. »

François Bel

Extrait vidéo 52”

Interview François Bel - 1998 / « Ma vocation… »

Les 3 films

en versions restaurées 4K rassemblés dans un coffret

Édition Collector DVD et Blu-ray

Haut de page

Institut de France

23, quai Conti - 75006 - Paris